L'hiver approche, pensez à l'installation d'un poêle à bois ou à granulés

6 octobre 2016

Chauffer une maison avec un poêle à bois ou à granulés coûte moins cher que les énergies traditionnelles (gaz, fioul, électricité). Nos conseils pour installer un poêle à bois ou un poêle à granulés...

Pour optimiser l'installation d'un poêle à bois ou à granulés, prenez votre temps et procédez étape par étape. C'est la condition pour obtenir un chauffage de qualité avec un bon rendement. 

Etape 1 : le conduit du poêle

Avant même de chercher à installer un poêle, concentrez-vous sur le conduit de fumées. C'est le point clef de votre installation et souvent le plus coûteux ! Ce conduit du poêle doit garantir l'évacuation des fumées en toute sécurité (selon les normes en vigueur) et la qualité du tirage, indispensable au bon fonctionnement de votre poêle.  

- Si le conduit existe déjà : faites vérifier ses caractéristiques et effectuez les travaux d'adaptation ou de rénovation nécessaires. 

- Si le conduit de cheminée doit être créé : essayez de le positionner dans un espace assez central, bien dégagé, pour que la chaleur puisse se répandre facilement dans la maison, tout en profitant de la vision des flammes. Certains poêles peuvent se raccorder à un conduit de cheminée en façade.

Notre conseil : le raccordement entre le conduit de fumées et le poêle doit être fait avec précision en évitant les coudes à 90 °, avec une isolation adaptée et un démontage facile pour le nettoyage. 

Etape 2 : l'environnement du poêle

Vous avez déterminé l'emplacement de votre poêle. Posez-vous alors deux questions importantes avant de l'installer : est-ce que le sol supportera le poids et la chaleur du poêle ? La cloison et le mur à proximité du poêle sont-ils conçues pour résister au feu ou devrais-je les protéger ?  

Notre conseil : si votre logement est bien isolé, prévoyez aussi une entrée d'air extérieure étanche spécifique au poêle, sinon vous perdrez en efficacité énergétique. 

Etape 3 : le bois du poêle

Un poêle à bois nécessite un espace de stockage suffisant. En ville, cela peut devenir très contraignant.  

- Si vous pouvez stocker du bois dans un lieu abrité facilement accessible (grange, garage, appentis, cave) : le poêle à bûches est fait pour vous ! 

- Si vous n'avez pas d'espace de stockage suffisant : optez pour un poêle à granulés (ou poêle à pellets) et faites installer une prise de courant à proximité. Car la plupart des poêles à granulés fonctionnent avec un moteur électrique. 

Notre conseil : assurez-vous de la fiabilité de l'approvisionnement en bois et des tarifs pratiqués pour éviter les mauvaises surprises, une fois le poêle installé. 

Etape 4 : choisir le bon poêle

Esthétique mise à part, voici les 3 principaux critères de choix d'un poêle : 

- Le type de poêle à installer et son autonomie : poêle à bûches (autonomie : quelques heures), poêle à granulés (autonomie : 12 à 72 heures

- Le rendement du poêle : prenez si possible des poêles à 80 % de rendement ou plus. Fiez-vous au label "Flamme Verre". 

- La puissance du poêle : elle se détermine en fonction du volume à chauffer et de l'isolation de votre logement.  

Etape 5 : la pose du poêle

Pour bénéficier d'une véritable garantie en matière de sécurité (le risque d'incendie est important !) et d'efficacité énergétique, confiez l'installation du poêle à un professionnel certifié QualiBois, avec la mention RGE (Reconnu Garant de l'Environnement). D'autant que cela vous permet de bénéficier sous certaines conditions, de l'Eco PTZ, du crédit d'impôt, mais aussi de la TVA à 5.5 % dans le cadre de travaux de rénovation énergétique. 

Pour tous renseignements contacter votre courtier de La Maison Des Travaux Cherbourg !

Mes coordonnées : 06.48.94.34.35

 

 

S’INSCRIRE À LA NEWSLETTER